La salle des pas perdus

Au tribunal
Avant la construction des grandes gares parisiennes, le terme désignait l'antichambre du tribunal où pour tuer le temps, les avocats faisaient les cent pas en attendant que leur cause soit appelée.


Lancer la gamelle

Commencer la distribution des repas dans les prisons
Quelques gamelles volent bien, çà et là, dans les prisons, mais lancer y a surtout le sens de mettre en route : les surveillants lancent les promenades (conduisent les détenus à la promenade), lancent les parloirs (y introduisent les détenus), voire, à l'heure des repas, lancent la gamelle, signal, non de rébellion, mais de la soupe.


Lapin russe

Argot des chemins de fer
Ce lapin russe est en fait un carré à deux feux rouges marquant un arrêt absolu.
Ce signal a des yeux de... lapin russe fort expressifs qui vous clouent sur place !


Le serpent monétaire

Une courbe dangereuse
Le terme officiel est S.M.E. ou Système monétaire européen. Mais pour les journalistes en quête d'images, c'est le serpent monétaire. Le graphique fait de deux courbes proches qui délimitent les fluctuations des monnaies les unes par rapport aux autres a effectivement l'allure d'un serpent.


Ligne à antenne

Ligne de bus ayant plusieurs terminus
Bien regarder avant de monter, car le terminus n'est pas toujours sûr : il peut arriver en effet qu'on soit, dans l'autobus, sur une ligne à antenne ou, dans le métro, sur une fourche (par référence à la ligne du nord de Paris qui se divise en deux branches), ou sur ce que l'on appelle dans le métier une bifur (bifurcation).
Et alors là, il y a au moins un risque de se trouver sur le mauvais chemin (pour les pessimistes) ou une chance sur d'eux d'être sur le bon chemin (pour les optimistes).


Ligne à voleur

Ligne composée d'une partie de mot ou d'un mot court
Le typo était parfois payé à la ligne, ce qui pouvait inciter à tirer un peu sur elle...


Limace d'entrevoie

Surnom de l'agent qui vérifie le train avant son départ
Cet agent passait autrefois le long du train avec ses outils, auscultant les essieux de son marteau, et allant d'un côté puis d'un autre, ce qui le menait dans l'entrevoie (espace séparant deux voies de chemin de fer).
L'expression a perduré çà et là pour désigner les modernes vérificateurs de train.


Lire en première

Faire une première lecture des épreuves
Le correcteur lit (ce qui signifie pour lui corriger) les épreuves en première (on dit aussi en pouce, secondevoire troisième (lecture), et au final, en bon (à tirer) ou BAT.

Locomotive haut le pied

Qui circule à vide
Curieux terme pour un engin qui a des roues ! C'est oublier que la locomotive a remplacé le cheval. Dans un convoi, les chevaux haut-le-pied étaient des chevaux tenus en réserve qui n'étaient ni chargés ni montés. Ce qui explique le terme des cheminots pour désigner une locomotive en manœuvre, non attelée à des wagons.
À l'origine de tout cela, une expression du XVIIIe siècle : « s'en aller haut le pied, décamper en courant. »


Louchébem

Argot des bouchers
Loujourbem, ça va biem ? est une manière de dire bonjour en louchébem, l'argot des bouchers.
Comment le parler ? Remplacer la consonne initiale par un L (ou celle de la syllabe suivante si le mot commence par une voyelle ou un L) et la rétablir à la fin du mot assortie d'un suffixe libre, -em, par exemple.
Ainsi, le mou de la dame (en fait, du chat de la dame) devient le loumesse de la lamdé, et la queue de boeuf ma leukesse de leufbem.
Pas moyen de s'y reconnaître donc, si l'on n'est initié, entre les lanarkesses (canard, mais aussi cliente pinailleuse), loupélem (poulet), lijonpem (pigeon), latépem (pâté) et lorsomiks (morceaux).
Gare donc à ne pas déplaire aux larçonkesses (les garçons bouchers) ou latronpuche (le patron), sous peine de les entendre larlépem largomuche sur votre dos.


Lumineux

Dispositif d'éclairage placé sur le toit d'un taxi pour indiquer s'il est libre ou occupé
Une lumière allumée, le taxi est occupé, deux lumières, il est libre. À moins que le lumineux soit pourvu de sa gaine, auquel cas le taxi n'est pas en service. Selon une autre image, le lumineux s'appellera, au Québec, le dômeet en Belgique, le Spoutnik.


Macaron

Volant qui actionne le gouvernail
Macaron désigne un objet rond, du biscuit bien connu à divers objets techniques dont, en argot, le volant d'une auto (on parlait ainsi du temps des as du macaron).
La batellerie a maintenu le terme bien vivant, et l'on voit ici une toute petite fille s'en jouer, « aidant son papa aux écluses en tournant le macaron pour mettre le gouvernail de côté, et n'oubliant jamais de mettre le chien [ pièce du macaron que l'on rabat pour le caler] », Eliane Droissart Bourdon, in Marinière, ma vie, ma profession.


Machino

Machiniste 
Les gens du spectacle sont machinos, technicos, électros, musicos (ou zicos)...


Main courante

La main y court toujours 
Il existe deux sortes de mains courantes. C'est le nom de la rampe parallèle à celle de l'escalier mais fixée au mur, sur laquelle court la main. Et c'est aussi le nom du registre comptable, où court la main armée d'une plume qui note rapidement les opérations de la journée. Ce terme est encore utilisé dans les commissariats.


Maison bœuf-carotte

Inspection générale de la police 
Passer en examen ou en jugement se rapproche souvent d'un exercice de cuisson, ce que rend bien l'expression cuisiner quelqu'un (l'interroger longuement par le menu). 
Le feu est certes plus ou moins vif, et si pour le tribunal des taxis on passe à la côtelette, à la maison bœuf-carotte, on fait mijoter et cuire à petit feu. 
La Maison a donné son nom aux cuisiniers, les bœufs-carottes, voire plus communément les bœufs, dits aussi, plus anciennement, les raclettes.


Nature morte

Terme de peinture pour désigner des animaux représentés morts et, par extension, des fruits, des fleurs, des légumes, des objets.


Panier à salade

Malle-poste révolutionnaire
Au temps de la Convention, la toute nouvelle administration des Postes utilisait pour transporter le courrier des malles-poste dont les multiples arceaux (destinés à tenir la bâche de pluie) lui avaient valu le nom de panier à salade.
Sa caisse légère faite également de fort osier clayonné rappelait le panier familial à égoutter la salade fait aussi d'osier à l'époque (le fil de fer galvanisé ne sera inventé qu'en 1861).
La police utilisera sous l'Empire et la Restauration le même type de véhicule à caisse en osier pour ses voitures cellulaires. L'appellation lui est restée.


Partir en brioche

Comme un couac à l'Opéra
Les musiciens de l'Opéra de Paris disposaient d'une cagnotte alimentée par les amendes infligées aux musiciens pour une mauvaise attaque ou une fausse note qui obligeait tout l'orchestre à prolonger indûment les répétitions.
On sait les musiciens d'orchestre très à cheval sur les horaires de travail. Les sommes recueillies permettaient l'achat d'une grosse brioche qu'ils partageaient pendant la pause.


Passer la main dans le dos du malade

Faire croire à un patient que tout va bien
Passer la main dans le dos de quelqu'un est connu pour dire flatter. Brrr ! Appliquée à la médecine, l'expression fait froid dans le dos !


Passer la rampe

De la scène
Dans les théâtres d'avant 1830, une balustrade bordait la scène du côté orchestre. L'invention de l'éclairage au gaz la fera remplacer par un rang de lumières, les feux de la rampe, que seuls les bons acteurs arrivaient à passer.


Patte-de-lièvre

Tronçon de rail posé à l'intérieur d'une voie, qui permet de guider les roues d'un train dans une pointe de croisement.


Peau de lapin

Sac postal
Le sac postal tient de l'animal, car une fois ouvert, on procède au dépiautage (ou on en retire la peau), dépiautant cette peau de lapin de ses courriers enliassés.

Peloteur de belle-mère

Contrebassiste
Il y a bien des rôles chez les zicos (les musiciens), surtout chez les jazzeurs : on y est soufflant (au saxophone), fifrelot (flûtiste), biberonneur (clarinettiste), ou bien, eu égard au caractère imposant de l'objet peloteur de belle-mère.


Péquin

Surnom de civil
Point de Pékin dans ce péquin, mais du provençal pequin, chétif, malingre (en espagnol, pequeño ; en portugais, pequeno, petit, etc.).
Les soldats de la Révolution, qui venaient du Midi, ont semble-t-il emporté ce mot dans leur besace.
Aujourd'hui, rien de plus imposant que d'entendre un militaire dire Ah ! c'est un péquin !

Pierre de touche

Étalon d'orfèvre
Pour déterminer le titre d'un bijou, l'orfèvre le frotte sur sa pierre de touche faite de jaspe pur, puis passe de l'acide sur l'empreinte pour en dissoudre le cuivre. il frotte de même deux ou trois plaquettes d'alliage-témoin de son touchau, puis compare les traces laissées sur la pierre pour déterminer le titre de l'or.
Au sens figuré, la pierre de touche est ce qui sert à reconnaître la valeur d'une personne ou d'une chose.


Pince-monseigneur

Pas une pince mais un levier
Au XVIIe siècle, on l'appelait monseigneur tout court.
Soit parce qu'il s'agissait du plus grand outil de la panoplie du cambrioleur, soit parce qu'il servait à forcer la porte des riches demeures.
Il prendra le nom de pince-monseigneur au XIXe siècle, curieux nom il est vrai pour un outil qui n'est pas une pince mais... un levier !


Plaque minéralogique

Du Service des Mines
Étrange appellation pour une immatriculation de voiture ! Elle date d'avant la création du ministère des Transports.
Jusqu'en 1928, c'était le service des Mines qui délivrait les autorisations de circuler aux véhicules à moteur fonctionnant au charbon ou au pétrole et leur attribuait une plaque dite minéralogique.

Poser un fantôme

Prothèse dentaire
Prothèse d'expérimentation, notamment pour l'apprentissage du métier.
Cela dit, on aimerait tous être fantôme quand on va chez le dentiste...