Courir le cachet

Des parents d'élèves 
Les artistes qui courent le cachet copient les professeurs de l'ancien temps qui cherchaient des leçons à domicile pour grossir leurs traitements qui étaient encore plus maigres qu'aujourd'hui. Après chaque leçon, le répétiteur présentait une carte que l'élève revêtait du cachet de ses parents qui paieraient plus tard. Généralement une fois l'an, le jour de la saint-Grégoire.
C'était la coutume de régler les mémoires de ses fournisseurs le jour de la fête de leur saint patron. Les musiciens et les danseurs, professeurs de musique et de danse à leurs heures, feront passer l'expression dans le monde du spectacle.
Le cachet deviendra la rétribution pour une soirée à domicile, gagne-pain après lequel beaucoup d'artistes couraient au siècle dernier.


Course de parapluie

Petite course en taxi 
Les taxis sont pris d'assaut par temps de pluie, même si l'on n'a que quelques mètres à faire. Ces courses de parapluie (autant dire de rien) ont aussi nom, dans la profession, de copeaux.

Couveuse à poulets

École de police 
L'image du policier-poulet est bien dans la tradition française, ce que confirment encore la couveuse à poulets ou le surnom de Royco (du nom d'une célèbre marque de potage au poulet) donné à un agent ou à la police (la maison Royco). De même, les guérites de carrefour du haut desquelles un agent réglait la circulation recevaient naguère le surnom de cocotte minute, nom bien trouvé car le poulet y cuisait à petit feu, sifflant dès qu'il commençait à dorer et menaçant d'exploser dès que montait la pression...

Crapoduc

Petit couloir aménagé sous une voie de circulation afin de permettre le passage des crapauds 
L'aqueduc transporte l'eau comme les boviducs les bœufs, et les crapoducs les crapauds ; CQFD !


Criquet

Docker occasionnel 
Peut-être soupçonné d'insouciance et en tout cas migrateur, l'occasionnel, le sans-carte, est aussi dit criquet.


Crocheur

Docker préposé à l'accrochage des charges à un engin de levage 
On croche, à l'origine, avec un croc, ce que veut dire aussi le verbe accrocher. Et il en croche des choses, le crocheur, ou crocheteur (portefaix, dit Littré, qui fait usage de crochets), personnage qui a laissé sous la plume de Racan, au XVIIe siècle, l'une des recommandations les plus célèbres sur la langue française, due à Malherbe qui, « quand on lui demandait son avis de quelques mots français, [...] renvoyait ordinairement aux crocheteurs du Port-au-Foin, et disait que c'était ses maîtres pour le langage » (in Mémoires pour la vie de M. de Malherbe)


Crocodile

Jargon des chemins de fer 
Appareil de signalisation placé entre les rails d'une voie ferrée, qui déclenche au passage d'un train un signal en aval. De gros reptiles, sur les voies, on n'en rencontre guère, heureusement, sinon ce signal de forme allongée et ondulante qui se faufile sous les roues. Il se disait initialement contact fixe, mais la terminologie officielle l'a homologué sous la forme de crocodile, qui l'a emporté en français comme dans les principales langues européennes. Relié à un crocodile, un signal est, bien sûr, crocodilé.


Cul-de-plomb

Argot des chemins de fer : agent travaillant dans un bureau Pour qui travaille au grand air par tous les temps, les gens de bureaux sont plutôt ronds-de-cuir ou culs-de-porc.


Cyclard

Surnom du coursier 
Le cyclard ou coursmard, avec sa virtuosité à prendre les rues en levrette et à remonter les trottoirs, est somme toute un cycliste plus rapide.


D'office

Pour remplir son office 
D'origine juridique, ce terme remonte au temps des baillis, des prévôts et des échevins. On disait alors de son office, c'est-à-dire en vertu des obligations de son office, de sa charge de magistrat, d'huissier ou de notaire. Au XIXe siècle, la locution prendra son sens actuel, par voie d'autorité, comme dans le cas de l'avocat commis d'office.


Débardeur

Docker chargé de vider les bennes de poissons 
Les débardeurs ont presque disparu, sauf leurs épaules ! Ce titre subsiste cependant chez les dockers de pêche, où le débardeur a la charge de vider les bennes de poissons sur les tables de triage.


Décaler sur feu

Sortir de la caserne en mission 
Pourquoi décale-t-on chez les pompiers ? Parce que, au temps des véhicules hippomobiles, il fallait retirer les cales de dessous les roues des voitures citernes pour se mettre en branle. Le pompier continue ainsi de décaler sur (ou pour) feu, sur explosion, sur explosion suivie de feu, sur feu- nombreux appels, etc., en fonction de l'ampleur du sinistre. Et perpétuellement en alerte, il décalera le jour comme la nuit, au point qu'il pourra dire parfois ça a pas mal décalé cette nuit, on n'a pas pu dormir.


Deleatur

Signe de correction indiquant une lettre ou un fragment de texte ou de phrase à supprimer. 
Qu'on détruise, impitoyable semble dire ce verbe latin aux antiques accents guerriers.


Delta Charly Delta

Personne décédée 
Terme bien connu des médecins, du SAMU, et des afficionados des séries policières réalistes ! Pourquoi Delta Charly Delta ? Pour décédé, en code international de transmission radio : ainsi les policiers comprennent-ils les pompiers, et les médecins les pompiers. D'autant qu'il peut y avoir des indiscrets sur le canal 9 réservé aux urgences.


Demanderesse

Plaideuse qui a pris l'initiative d'un procès 
La langue du droit a maintenu de beaux féminins moyenâgeux comme dans le couple demanderesse/défenderesse, dont le suffixe final semble faire surgir la tresse d'une implacable crinière...


Démarier

Jargon des transports 
Désaccoupler, remettre dans une position normale. Les tampons de deux engins se marient-ils entre eux, il faut alors les démarier.


Dénouer une position

Revendre des valeurs sur le marché de la bourse 
Sur le fil du destin, le boursier passe sa vie à prendre et à dénouer des positions.


Dent-de-loup

Crochet fixé à une barre, destiné à suspendre un morceau de viande. 
Brrr ! la dent-de-loup semble déjà mordre dans la carcasse qu'elle sert à pendre.


Dépoter

Pour un taxi, déposer un client 
Il y a du manutentionnaire dans le chauffeur de taxi : il charge son client, le décharge en bout de course, le dépose, le dépote, voire le crache ! Issu de pot, dépoter est bien en usage dans le domaine du transport de marchandises, Le Journal officiel en donnant même cette définition : « Décharger des marchandises pulvérulentes, liquides ou gazeuses, d'un véhicule de transport » (arrêté de terminologie des transports du 18 décembre 1990).


Doigt-de-gant

Jargon nucléaire 
Petit tube fermé à son extrémité, permettant de pénétrer dans un milieu sans communiquer avec lui. Petit, ce tube est un doigt-de-gant ; plus grand c'est une chaussette.


Donner le top

Terme de spectacle 
C'est donner le signal de déclenchement ou d'arrêt d'une action. 
Dans un spectacle, le régisseur est le grand maître des tops. C'est sur lui que repose la synchronisation de l'ensemble, consignée dans la conduite (livret à l'usage des techniciens dans lequel est consigné le déroulement d'un spectacle). Attention, le spectacle va commencer : Top début !


Dos-d'âne

Meuble d'imprimerie à deux versants 
Le mot s'emploie çà et là dans les métiers comme ceux de la presse, où l'âne a bon dos, quand on y déploie la dernière épreuve afin de jeter, entre correcteurs morasseurs (ou morassiers) et la rédaction, un ultime regard critique sur le journal qui va sortir. Mais gare à rencontrer le dos-d'âne sur sa route, car il fait couiner les amortisseurs !



Dupond Dupont

Surnom des policiers chargés de la surveillance des taxis 
Les chauffeurs de taxi ont tous lu les aventures de Tintin, les Dupond Dupont étant la caricature de policiers pour le moins maladroits, mais qui , surtout, marchent pas deux.
C'est notamment à cette caractéristique qu'un chauffeur de taxi peut reconnaître qu'il a affaire à des Boers (brigade chargée de surveiller leur travail), lorgnant indiscrètement sur la pendule (le compteur) pour voir si elle défile à bonne vitesse.


Écore

Jargon douanier : action d'identifier et de dénombrer des colis 
Drôle d'affaire que de faire la visite et de compter les paquets !
La douane, corps de tradition, a gardé pour cette pratique le nom d'écore (avec son verbe écorer et son dérivé écoreur), l'ayant vraisemblablement emprunté à la langue des marins.
Les grammairiens disputent de l'origine du mot, qui vient sans doute de l'ancien nordique skora (fente, entaille) et se retrouve peut-être dans l'anglais score, qui est aussi du domaine du dénombrement.


Écureuil

Agent chargé des caténaires 
Pour les tractionnaires (agents de la traction), les caténairistes sont, au choix, les pics-verts ou les écureuils.


Effaroucheur

Jargon d'aviateur 
Système destiné à éloigner les oiseaux de l'aire d'un aéroport. Il faut plus d'un épouvantail pour effaroucher les volatiles aux abords des aéroports. D'où ce terrible effaroucheur fait de systèmes souvent sophistiqués.


Effet pyjama

La nuit, dans les étoiles 
Terme astronomique pour désigner une succession de stries claires et sombres apparaissant sur un écran radar. Les scientifiques ne sont pas forcément gens éthérés : même s'ils peuvent parler d'anisotropie horizontale des bandes, ils savent encore ce que c'est qu'un pyjama... et le disent ! Et si on insiste bien, ils iront jusqu'à préciser qu'il y a des types de pyjamas particuliers.


Empoche

Fonds de caisse que le machiniste emporte avec lui lors de son service 
L'empoche n'est pas ce que le machiniste met dans sa poche, mais ce qu'il emporte dans sa caisse.


Empoter

Jargon de manutentionnaire : charger une marchandise dans un véhicule 
Il y a quelques histoires de pots dans la manutention : on empote les marchandises ou on les dépote, selon que l'on procède à leur empotage ou à leur dépotage.
Et si l'on n'empote ni ne dépote, on peut simplement les gerber (empiler), tel un moissonneur qui met en gerbes.


En connaître un rayon

Habituellement gâteau à la cire rempli de miel, le mot rayon (de l'ancien français rée) était employé pour désigner un petit casier dans le comptoir d'un marchand. 
Après la création à Paris du Bon Marché, du Louvre et du Printemps, le rayon deviendra un ensemble de comptoirs dans un grand magasin où sont vendus le même genre de produits. Le chef de rayon devait connaître sur le bout du doigt tous ses articles, c'était son rayon.


En faire tout un fromage

Pour figurer en haut de l'affiche 
Argot de publicitaire des années folles. Sur les affiches de théâtre, le fromage ou fromage blanc était une réserve blanche de forme ronde destinée à mettre en valeur le nom des vedettes du spectacle et ainsi grossir leur importance. 
On comprend que le comédien qui n'y voyait pas figurer son nom puisse en faire tout un fromage !


Encadrer la planète

Si l'expression est belle et poétique, ce qu'elle décrit l'est moins : c'est, en terme d'aviation, s'écraser. 
Encadrer, en argot général, heurter violemment, les aviateurs en ont, avec leur sens épique, élargi le sens à l'ensemble de la planète.


Épaulure

Batellerie 
Arrondi que forme le flanc d'un bateau de chaque côté, à l'avant et à l'arrière, en se prolongeant vers la poupe ou vers l'étrave. 
Les péniches n'ont plus comme avant de belles moustaches (de bois) pour les prémunir contre les cocs. Elles ont aujourd'hui deux arrivotes à l'avant, et deux dérivotes à l'arrière, plus fines, au niveau de l'épaulure. Cet endroit est sensible, ce que rapportent les anciens textes de batellerie qui parlent de tel bateau à qui il est arrivé de se casser l'épaule...


Essuyer les plâtres

Le plâtre arrivait sur les chantiers de jadis non en sac mais sous forme de blocs que le plâtrier devait réduire en poudre à l'aide d'une batte. Ce battage soulevait des nuages de poussière blanche, ce qui donnera naissance à l'expression battre comme plâtre.
Essuyer les plâtres est le fait des premiers occupants dont les vêtements se frottent aux murs frais.


Être à la masse

En court-circuit 
Argot de garagiste : un fil à la masse provoque un court-circuit quand il touche la carrosserie. De même un homme à la masse est complètement déphasé. 
La formule s'applique aussi bien à celui qui a un simple retard à l'allumage qu'à celui qui a complètement pété les plombs.

Être au bout du rouleau

Un rôle était à l'origine un parchemin enroulé. On parlait aussi de rollet ou de rouleau. Très tôt, le mot rôle désignera les paroles que l'acteur de théâtre devait réciter. Un petit rôle était un rolletAu temps de Molière, arriver au bout de son rollet, c'était ne plus savoir que dire ou que faire. 
Le mot rollet n'étant plus compris au XIXe siècle, être au bout de son rouleau prendra le sens d'avoir épuisé tout son crédit. Tiré de l'habitude des banquiers d'envelopper les pièces de monnaie dans des rouleaux de papier. 
L'invention du gramophone à rouleau dont le son devenait geignard en fin de course quand le mécanisme avait été suffisamment remonté, donnera son sens actuel à l'expression : être épuisé, près de la fin.


Être dans son dur

Travailler avec ardeur 
Eugène Boutmy, grand universitaire et typographe célèbre, donne pour contraire à être dans son dur : avoir la flemme.

Être de camion

Argot de médecine 
Un médecin peut normalement être de garde, mais quand il est de SAMU, il peut être à la régulation (il répartit les moyens sur les appels) ou bien être de camion, prêt à partir.

Être de représentation

Il s'agit là pour la sécurité civile ou les pompiers, d'assurer le service dans une salle de spectacle lors d'une représentation théâtrale ou cinématographique. 
Ah ! qu'il est bon d'être de représentation, pour voir les spectacles à l'œil !


Être en dessous de la barre

Celle du tonneau 
Métaphore non sportive mais viticole, datant du XVIIe siècle, cette expression ne peut avoir trait à la barre du saut en hauteur (qui ne remplace l'élastique que depuis les jeux de Londres en 1948, rappelons-le). 
Il s'agit en fait de la barre horizontale qui étayait les tonneaux à mi-hauteur. Le vin était meilleur dans les premiers jours à la mise en perce du fût. Il n'avait pas le temps de s'éventer comme celui soutiré après quelque temps, une fois le niveau du vin descendu en dessous de la barre.


Étreinte fatale

Argot d'électronicien 
Situation de blocage de procédures d'exécution, intervenant en raison de leur trop grande indépendance. La vie des circuits électroniques n'est pas sans danger, car ils peuvent périr d'une étreinte fatale, voire succomber à un verrou mortel (le deadlock anglais).


Exploit juridique

Acte rédigé et signé par un huissier 
Point de hauts faits dans cet exploit, mais un héritage latin (explicitum) désignant une action menée à son terme. L'ambiguïté grinçante du mot fait cependant que l'on parle davantage, aujourd'hui, d'un acte d'huissier.


Faire chier la colle

Lors d'un collage de pièces, appliquer une dose de colle telle qu'elle déborde hors des surfaces se dit faire chier la colle
Ne pas confondre cette expression de menuisier et cette autre : chier dans la colle, argotique façon d'exprimer l'exagération.

Faire dans le gras double

Travailler le plomb en table 
La plomberie est anciennement le métier du plomb. Le métal n'est pas toujours d'une souplesse rêvée, et le plombier l'applique-t-il à larges plaques, pour des revêtements de balcon par exemple, qu'il fait alors dans le gras double. Pour la soudure sur plomb, qui doit se faire amoureusement, l'artisan aura recours, selon un procédé ancien, à un carré d'étoffe trempé dans du suif bouillant qu'il appliquera sur la partie concernée, la pelotant en quelque sorte.


Faire de l'épicerie

Argot des transports routiers 
Il s'agit là de transporter des petits lots à l'attention de plusieurs clients différents. Après sa ramasse (le chargement des produits à livrer), le routier part en livraison, en faisant de l'épicerie, au besoin.


Faire de la ficelle

Travailler en rappel sur une corde 
Le plombier est aussi parfois aérien, qu'il travaille sur une corde à nœuds à la réfection d'une descente en façade (il fait alors de la ficelle) ou qu'il mette des clous au soleil pour refixer les plaques soulevées d'une toiture).


Faire de la gaufre

Réaliser une couverture en tuiles mécaniques 
Les toitures de bonnes tuiles plates ou d'ardoises ont sans nul doute plus de charme que les tuiles en matière synthétique qui font penser à de mièvres gaufres sans relief.


Faire de la tendresse

Pâte un peu collante 
Décidément, les boulangers sont les artisans de l'amour ! Elle ne s'enlève pas facilement, cette bonne pâte, tendre au point d'être collante... !