Agneau parmi les loups

Symbole de l'innocence sacrifiée, de la victime consentante Voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, ainsi s'exclame Jean-Baptiste à la vue de Jésus.
Depuis les Pères de l'Église, on y voit un rappel de l'agneau pascal dont la tradition a été fixée par Moïse et qui commémore la libération des Hébreux. La mort du Christ à Pâques en faisait l'hostie (victime offerte en sacrifice) par excellence de la Nouvelle Loi. L'expression peut également être rapprochée de l'agneau de culpabilité, de purification et d'expiation : celui qui enlève les péchés du monde. L'agneau était enfin le symbole de l'innocence et du Serviteur de Yahvé dans la prophétie d'Ésaïe. Les trois symboles ont été réunis dans la même image. Le Christ a lui-même comparé les apôtres à des agneaux quand il les envoie dans le monde comme des brebis au milieu des loups. 
NT - Évangile selon saint Jean, livre 1, verset 29


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire